L’établissement qui date de 1968, à l’architecture très minérale, n’avait connu que quelques travaux d’aménagement, notamment l’installation de préfabriqués au fond de la cour et l’isolation du bâtiment principal.

Cet important chantier qui a démarré en septembre 2017 et qui devrait s'achever à l’automne 2019 s'inscrit dans le cadre de la politique de gestion et de remise en état du patrimoine scolaire du Conseil Départemental.

Ce projet vise à améliorer les conditions de travail au sein de l’établissement

Pour cela, le programme comprend 5 phases pour une durée de de 25 mois :

  • La démolition des préfabriqués et des garages
  • La réhabilitation du collège avec la création de locaux manquants afin de remettre l’établissement à niveau tant sur le plan fonctionnel que technique : salle de cours, accueil du collège, espace casiers...
  • La réhabilitation des parties de bâtiments existants afin de les mettre aux normes actuelles (thermiques, accessibilité)
  • Le traitement de l’ensemble des façades dont celles de la salle de sport avec isolation par l’extérieur (dont menuiseries) ainsi qu’une intervention sur la ventilation (hors vestiaires)
  • La création ou la modification d’aménagements extérieurs en vue de la mise en conformité du site pour les personnes à mobilité réduite

A quoi ressemblera le collège?

  • Une entrée principale centralisée. (réalisation faite)
  • Une demi-pension avec entrée indépendante (réalisation faite)
  • Un collège « nature », profitant de sa proximité avec le bois de l’Emolière (effectif)

 Ce qui est maintenu

  • La salle de sport
  • les 4 logements de fonction
  • l’administration

Ce qui va être rénové

  • La vie scolaire
  • L’infirmerie
  • Le bâtiment d’enseignement avec un pôle artistique et une salle de technologie, un CDI (réalisation faite)

 Ce qui va être créé

  • Une salle polyvalente
  • Une demi-pension (réalisation faite)

En effet, au-delà des nécessaires travaux de mise en conformité énergétique, le nouveau collège s’intégrera pleinement au milieu naturel. C’est notamment par sa trame architecturale, représentant des formes s’apparentant aux nids d’abeilles, et par les aménagements paysagers de la cour que le lien visuel et physique sera assuré.

Un nouveau restaurant scolaire depuis 2018

Les travaux de restructuration ont inclus également la construction d’un nouveau restaurant scolaire qui fonctionne en cuisine centrale, approvisionnée via les circuits courts. Il est en effet capable de produire jusqu’à 800 repas par jour dont 400 servis sur place, où se côtoient les élèves des écoles maternelles, primaires et les collégiens.

Ce restaurant reprenant la ligne esthétique de l’ensemble du site bénéficie d’un toit végétalisé. Il est implanté à la lisière du bois de l’Emolière et sa baie vitrée offre un cadre naturel et verdoyant.